la volonté du D

Rentrez dans l'univers de One Piece et incarnez un pirate, un marine, un révolutionnaire et bien d'autres groupes encore
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Avis à tous, ce forum sera déplacé d'ici quelques semaines ==> Renouvellement du Staff, nouveau design, nouvelles règles... Tout ça pour vous!

Partagez | 
 

 [ Quète n°4 ] : Un Dieu tyrannique

Aller en bas 
AuteurMessage
Silver
Membres de l'équipage de Zorro
Membres de l'équipage de Zorro
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 25
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de personnage
PV:
425/425  (425/425)
Endurance:
375/375  (375/375)
Prime: 2.300.000 Berrys

MessageSujet: [ Quète n°4 ] : Un Dieu tyrannique   Jeu 1 Oct - 21:53

Chapitre 1 : Une ambiance des plus étranges

Après avoir passé plusieurs jours en pleine mer, Silver s’était arrêté dans le port d’une grande ville. La première chose marquante était que partout à travers la ville était accrochée des banderoles de couleur, des couronnes de fleurs et autres artifices décoratifs. Un nombre incalculable de gardes sillonnaient les rues dans leur armure clinquante, l’ordre semblait régner. Quelques cris derrière le pirate attirèrent son attention, une femme venait d’être arrêtée. Sans savoir pourquoi, peut-être par curiosité le jeune homme suivit de loin les 3 personnes qui arrivèrent à un coin du quartier où une odeur de mort planait. Caché derrière un coin de mur, Silver observa l’endroit, sur tout le tour de cette placette, fièrement dressées, plusieurs potences tenaient déjà des cadavres. La femme fut conduite près d’une sorte de table, sur laquelle celle-ci se pencha. Les deux gardes la maintenaient pour qu’elle ne puisse trop bougé. Un troisième homme fit son apparition, couteau à la main. Il approcha de la demoiselle rapprocha la lame d’une de ses oreilles et la découpa. Ce spectacle intrigua le pirate qui s’en alla dans les dédales des rues.

Les quartiers étaient divisés selon leur affectation, les artisans se trouvaient tous au même endroit de même que le clergé était isolé de son côté. Dans chaque quartier où s’était rendu Silver, il avait fait la même découverte, là se trouvaient des potences, des guillotines, … Comment se faisait-il que dans une capitale qui semblait paisible il y ait autant d’appareil de punition, de plus les gardes semblaient appliqués leur propre jugement. Le jeune homme se retrouva à nouveau face à une sanction faite par les personnes en armure.


- Voilà qu’ils recommencent … Cela n’arrête pas …

Un vieil homme venait de faire son apparition derrière Silver. Il était recroquevillé sur lui-même et marchait à l’aide d’une canne, il n’avait plus qu’une sorte d’éventail de cheveux faisant le tour de sa tête. Il portait de petites lunettes rondes dont l’un des verres était griffé.

- Vieil homme explique moi à quoi rime tout cela … Pourquoi y a-t-il autant de violence en vers les villageois, comment se fait-il que les gardes jugent et punissent eux-mêmes ???
- La potence, les meurtres, les châtiments font partie de la fête, le roi de l’île va bientôt arriver dans notre ville, c’est pour ça que tout a été organisé. Dès que quelqu’un commet un acte répréhensible ou qui est mal vu, les gardes le punissent … C’est …

Avant que le vieil homme puisse terminé sa phrase, deux gardes s’approchèrent et ordonnèrent à celui-ci de s’écarter du pirate. Parler aux étrangers était mal vu pour une raison encore obscur. Les jours qui suivirent, les condamnations devinrent de plus en plus exemplaires et dures …


Chapitre 2 : L'arrivée du roi un jour de fête ?!


Les trompettes retentirent, un nombre impressionnant de confettis furent lâchés un peu partout. Le roi était là, fier sur son cheval blanc. Sa cape pendait sur les flancs de la bête, il ne détournait pas le visage pour regarder ses sujets, continuant de déambuler fièrement devant le peuple. Dans l’hystérie générale, plusieurs personnes finissaient par se retrouver sous les sabots des chevaux piétinés telles de vieux torchons. Silver lui se trouvait dans la rue principale menant tout droit au palais, le roi se rapprochait de plus en plus quand un enfant roula sur son chemin, le petit avait été bousculé par la foule. Le pirate ayant déjà assisté à trop de massacres réapparut en un instant accroupit couvrant l’enfant. L’un des sabots du cheval allait se rabattre sur lui quand il y eut une sorte d’explosion qui souffla l’animal qui se renversa avec l’homme qui jusque là avait su tenir sa couronne sur sa tête. Le géant blond se redressa titubant légèrement criant partout :

- Qu’on l’arrête, vite dépêchez vous qu’attendez vous bande d’incapable ?!

Silver avait un regard meurtrier pourtant il gardait les bras le long du corps, il n’adoptait absolument pas une position de combat. Pourtant quand les gardes s’approchèrent des rafales de vent inimaginables fusèrent de tout côté autour de lui, faisant balancé ses cheveux. Un premier garde hurla quand son torse fut arboré d’une énorme blessure faite par une force invisible.

- Je n’aurais aucune pitié à tous vous éliminez les uns après les autres … Si vous osez encore vous approchez de moi ce sera un véritable bain de sang … Je comprends maintenant ce qui se passe ici et à quoi servent les potences, guillotines les autres appareils. Vous monopolisez tous les pouvoirs en faisant vos règles et en permettant aux gardes de se servir du judiciaire et de l’exécutif, ainsi vous pouvez vous faire respecter, non plutôt craindre dans tout votre royaume. Les châtiments et les exécutions s’intensifient lors des grands événements pour pousser les gens à ne pas désobéir. Vous avez assis votre pouvoir par la terreur et je suis sur que vous n’hésiteriez pas à faire tout ce qui est nécessaire pour que ça ne change pas …

Personne n’avait osé couper la parole du pirate mais immédiatement après sa tirade, un brouhaha énorme venant du peuple se fit entendre. Suivit d’une certaine agitation, le roi n’avait jusque là pas bougé mais souriait pour une raison encore obscur. Un homme sortit de la foule, l’air menaçant, ce n’était pas un garde c’était sur mais que faisait-il là ?

- Pour qui tu te prends toi là ! Tu oses traité notre souverain de cette manière, nous ne te laisserons pas faire … Vive le roi Brenok, vive le roi !

Toute la foule suivit les acclamations de l’homme, le roi levant les bras fièrement, soudain le masse de monde commença à se rapprocher furieusement de Silver, il voulait sans aucun doute lui faire payé. Une sphère de vent repoussa les gens qui pour la plupart basculèrent, sur ce temps, le pirate était partit, sautant sur un toit puis un autre l’enfant sous le bras. Arrivé dans un coin plus calme assez éloigné du cortège, l’homme s’arrêta dans un coin.

- Monsieur … Merci … J’aimerais vous présentez à mon papa, j’aimerais bien qu’il sache ce que vous avez fait pour moi il sera content … Vite suivez moi je n’habite pas très loin

L’enfant se mit à courir et Silver se sentant obligé de l’accompagner le suivit, il arriva dans un petit quartier assez calme, il descendit quelques marches et pénétra dans une petite maison bien éclairée. A la surprise du pirate, il vit le vieil homme qui lui avait parlé quelques jours auparavant, puis il sentit derrière lui une présence. Il se retourna, il avait les yeux à la hauteur du torse de quelqu'un, il leva doucement la tête. Cette personne avait une coupe affro, de grande lunettes triangulaires, deux pointes de moustaches parallèles au sol. Ses vêtement n'étaient pas non plus commodes même plutôt spéciales.



- Papa ! J'ai des tas de choses à te raconter, tu vois ce gars là il m'a sauvé, à cause de la foule j'ai été poussé sur la route du roi et ensuite il est intervenu en utilisant des pouvoirs bizarres, c'était fantastique t'imagine pas !
- Tout ça ... WoW c'est FunKy GrooVe ça ... Je t'avais dit pourtant de ne pas trainer à me ramener les munitions, il a fallut que tu aille voir cet imbécile !

Silver se décala légèrement puis se tourna vers les deux personnes

- Je vois que vous non plus vous n'êtes pas d'accord avec ce qui se passe ici, d'ailleurs je ne comprend pas bien ce qui se passe, le peuple est malmené et pourtant ils restent fidèle à leur roi, c'est de l'abus ...
- Qu'est ce que tu veux l'étranger, ces crétins prennent ce mec pour un KinG, même pour un Dieu, on est pas beaucoup à souhaiter se rebeller, d'ailleurs j'aimerais que tu nous aide, vu ce que mon fils raconte on peut te faire confiance et surtout tu pourrais nous être d'une précieuse aide. Je vais déjà te dire ce que l'on compte faire et tu pourras donné ta réponse ensuite. Moi et mon groupe on prévoit d'attaquer demain quand il fera son discours, une fois le tyran battu, nous serons enfin libre ...
- Je n'ai pas vraiment le choix, je ne peux supporté une telle injustice ... Mais discutons de votre plan ...

Chapitre 3 : Opération Verita Sérum


La nuit avait été passée à discuter d'un plan pour pouvoir renverser le pouvoir, Silver y avait bien sure mit son grain de sel, car le plan des révolutionnaires bien qu'efficace était trop barbare et comportait de nombreux risques inutiles à prendre. A l'aube, un estrade avait été construite entre les appareils de mort sur la place la plus importante de la ville. Le monde se réunissait déjà car le discours n'allait plus tardé. Le roi arriva calmement dans ses vêtements d'apparat. Il n'y avait pas tellement de garde que ça comme l'avait dit le père de l'enfant. Silver attendait sur le toit d'un bâtiment près à intervenir, le coup allait être rapidement effectué.

Il repéra dans la foule le signal de départ de l'opération, il sauta du toit en direction de l'estrade. Le roi s'abaissa et ordonna que les arbalétriers se mettent à tirés. Un carreau arriva à hauteur du pirate qui commença à se dissipé en vent, cependant sa transformation fut subitement arrêtée, il observa le bas de son ventre, le projectile l'avait touché.

* Quoi ?! Ils possèdent des carreaux en granite marrin ?! C'est vraiment pas bon, en plus on aurait dit qu'ils étaient parfaitement au courant que nous allions venir ce qui veut dire qu'il doit nécessairement y avoir un traitre parmi nous ... *

La vue du pirate commença à se brouillé, il perdait beaucoup de sang et deux autres carreaux l'avait touché pendant sa chute. Il ne réussit pas à la contrôle et s'écrasa au sol. Des gardes arrivèrent de partout encerclant Silver. Plusieurs vinrent et luis passèrent des menottes en granite marin reliant ses poignets et ses chevilles. Il fut trainé jusque dans le palais où il fut enfermé dans une petite pièce humide de la cave.

Le roi arriva fièrement, Silver avait reprit connaissance, il se trouvait sur une chaise, dans un pièce dont seul le centre était éclairé. Il pouvait distingué des silhouettes plongées dans l'obscurité mais était incapable de dire qui était-ce. l


- Alors, tu croyais pouvoir m'éliminer ... Vous les révolutionnaires vous êtes de la vermine, une vermine qu'il faut absolument éradiquer !!! ( il pousse avec un petit fléau sans chaine sur l'une des blessures de Silver ) pour pouvoir maintenir son autorité ... Maintenant tu vas gentiment me dire où se trouve tes petits amis et qui ils sont surtout c'est ça qui m'intéresse le plus ...

- ( crache du sang ) Tu peux toujours courir pauv'type ... Si nous ont est de la vermine toi t'es une sous merde !!! Et pour éliminé les gens comme toi suffit de tirer la chasse, personne ne te regrettera tu n'étais tout de même qu'un déchet et tu seras oublié ...

L'Homme perdit son sang froid et frappa le pirate au visage qui bascula en arrière et tomba en même temps que la chaise à laquelle il était attaché ...

- Je ne veux plus voir ça, payé moi et laisser moi partir !

L'un des hommes avec qui Silver avait discuté toute la nuit sortit de l'ombre, c'était donc lui le traitre, le roi amusé le regarda et en un claquement de doigt deux montagnes le poussèrent à terre, ils tenaient tous les deux d'énormes marteaux. Un premier coup partit sans prévenir, la masse s'écrasa sur le bras droit du traitre. Ce fut au tour du deuxième qui s'attaqua au bras gauche. Ils s'acharnèrent sur les bras puis en vinrent aux épaules. La victime hurlait de douleur en demandant pourquoi ...

- Je n'ai aucune raison de te payé, tu fais partie de la vermine, et donc tu dois être éliminé ... Je me suis servis de toi comme je me sers du peuple c'est aussi simple que ça. Mais parce que te tué ici ne serait pas marrant et que toi tu m'as tout de même rendu service, je vais te laissé mourir chez toi. Suffit ... Allez " le crucifier " devant chez lui, vous le finirez à coup de sabre et surtout forcé sa famille à regarder et à un peu de peuple à venir. En disant bien qu'il a essayé lui aussi de me tuer. En même temps faites posés des prospectus, notre ami là sur la chaise sera exécuté demain ...

________________________________


Fiche technique Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ Quète n°4 ] : Un Dieu tyrannique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ¤ Dieu du Graphisme ¤
» ¤ Dieu du Flood ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la volonté du D :: Grandline :: Alabasta :: Au large-
Sauter vers: